Connaître l’origine et les procédés du cuir

D’où vient le cuir ?

Le cuir est une des choses qui remontent au plus loin dans l’histoire, puisqu’on l’a découvert en dépeçant les animaux, afin de s’assurer une protection efficace contre l’environnement. Les métiers de la chasse se sont diversifiés avec le tannage, le travail du cuir, la transformation, la rénovation, et la confection de vêtements et accessoires en cuir (peau) et poils (fourrure). C’est aujourd’hui 50 % du tannage du cuir qui se retrouve dans la préparation des chaussures, et environ 25 % dans les habits, de manière très légère. L’utilisation du cuir peut se transmettre aujourd’hui dans d’autres domaines, notamment dans l’ésthetique. Il peut être à lui seul un style à part entière : Décoration de bar façon taverne d’antan, tapis pour le sol, décoration murale, ou encore les têtes d’animaux comme trophées de chasse, encore à la mode aujourd’hui.

Les différents types de tannages

Le tannage végétal

Cette méthode consiste à traiter la peau à l’aide de l’écorce naturelle,comme le mimosa où le chêne font très bien l’affaire. On renforce les peaux avec un liquide spécial prévu à cet effet. cela peut prendre longtemps et demander de la patience. Mais c’est surtout la plus ancienne.

Le tannage minéral

Cette méthode ci applique du sulfate de chrome basique, et demande beaucoup moins de temps que le tannage végétal. Cependant cela à un effet direct sur la couleur, se changeant rapidement en bleu léger, couleur du sulfate utilisé. Dans un autre cas, la pierre d’Alun peut être utilisée afin d’éviter la coloration si ce n’est pas l’effet désiré.

Le retannage

A l’aide de liqueurs grasses, le cuir devient un produit fini, en améliorant la qualité et la souplesse au toucher. C’est là aussi que l’on peut se permettre d’appliquer des teintures, permettant de styliser au mieux le cuir selon votre goût, si vous ne voulez pas la couleur de base de l’animal.

Le séchage

C’est avec une machine de mise à vent que l’on essore le surplus d’eau infiltré avec les liquides précedemment utilisés. On étale ensuite les peau sur de grandes tables, et finit le séchage à l’aide d’un séchoir adapté à cette utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *